86 Avenue 11 Novembre 1918,

09600, LAROQUE D'OLMES,

France

Glossaire

Agro-composites : 

Assemblage d’au moins deux matériaux non miscibles n’ayant ni la même nature, ni les mêmes fonctions. Un agrocomposite est un composite possédant au moins un composant issu d’une ressource végétale.

Agro-matériaux : 

Terme général désignant tous types de matériaux synthétisés à partir de matières premières d’origine végétale (fibres végétales, amidon, cellulose…)

Bioplastique : 

Terme général désignant un polymère biodégradable et/ou biosourcé (réalisé en partie ou en totalité, à partir de ressources renouvelables).

Biosourcé (polymère) :

Terme général désignant un plastique biodégradable ou non, réalisé en partie ou en totalité à partir de ressources renouvelables (végétales principalement).

Chanvre :

Plante annuelle dioïque à haute tige, cultivée pour ses fibres.
Le chanvre industriel connaît de multiples utilisations, telles les tissus, la construction, les cosmétiques, l'isolation phonique et thermique, la fabrication d'huiles, de cordages, de litières, l'utilisation sous forme de combustibles, en papeterie, pour l'alimentation humaine, l'alimentation animale, comme biocarburants, pour des usages médicamenteux… 

La filière chanvre trouve un regain d'intérêt avec l'augmentation du prix du pétrole et la prise de conscience environnementale

Composites :

Un matériau composite est un assemblage d’au mojns deux matériaux non miscibles (mais ayant une forte capacité d’adhésion). Le nouveau matériau ainsi élaboré possède des performances supérieures à celles des éléments pris séparément. Il est généralement composé de deux composants, une ossature appelée « renfort » qui assure la tenue mécanique et d’une protection appelée « matrice » qui assure la cohésion de la structure et le transfert des charges entre les renforts.

Compression :

Ce procédé autrefois nommé ‘'moulage à la presse à froid'', repose sur le principe du moule et contre-moule.
Les matériaux de moulage sont disposés sur la partie inférieure. La partie supérieure mobile vient comprimer ces matériaux pour remplir l'empreinte et former la pièce.

Développement durable :

Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », citation de Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien (1987).
En 1992, le Sommet de la Terre à Rio, tenu sous l'égide des Nations unies, officialise la notion de développement durable et celle des trois piliers (économie/écologie/social) : un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable.

Écoconception :

l'écoconception se définit comme une démarche d'innovation qui intègre le facteur environnemental dès la conception des produits afin d'en diminuer les impacts environnementaux. La notion de produit est à prendre au sens large : il s'agit d'un bien ou d'un service. À l'inverse d'une démarche curative, l'écoconception se veut absolument préventive et s'apparente à une démarche d'amélioration continue.

Fibre de verre :

La fibre de verre est un filament de verre.
Les fibres de verre, constituent avec les verres creux, les verres plats et les verres cellulaires, les principales familles de verre.

Gelcoat :

Un gelcoat (de l'anglais gel coat, couche de gel) est un matériau à base de résine thermodurcissable, utilisé pour fournir une haute finition et protection de la surface visible d'un matériau composite. 

Infusion :

L'infusion est un procédé moderne de mise en œuvre des matériaux composites. Elle consiste à la mise sous vide, dans un moule fermé par une bâche, des renforts secs qui sont imprégnés par la suite avec l'arrivée de résine qui est aspirée par la dépression créée dans le moule. Cette technologie autorise la réalisation de pièces monolithiques (faible et forte épaisseur), pseudo sandwich et sandwich.

Les avantages de l'infusion par rapport au moulage au contact sont :

  • un taux de fibre plus élevé car on utilise que la juste quantité de résine nécessaire, donc meilleur rapport résistance/poids.
  • la réalisation de pièces de grande taille en "one shot"

Lin :

Le lin cultivé est tout d’abord une plante. On le voit apparaître dès l’Egypte des pharaons. La fibre est utilisée pour la conception de textiles et cordages. Les graines sont utilisées à but alimentaire. Alternative aux produits pétroliers, la fibre de lin tente de se faire une place dans les matériaux composites à usage industriel.
Le lin possède des propriétés intrinsèques très intéressantes : absorption des vibrations, légèreté (plus léger que la fibre de carbone), rigidité (à poids égal plus rigide que le verre), biodégradabilité et respect environnemental (peu de pesticides ou d’engrais sont nécessaires à sa culture). Biodégradable, peu consommateur d'énergie, récolté et transformé en France, cet agrocomposite semble tout désigné pour accompagner le développement durable.

Maître Modèle :

cf Modèle

Modèle :

Le modèle, aussi applé plaque modèle, master, matrice ou mère, est la représentation d'un objet à fabriquer. C’est l’objet que l’on souhaite reproduire.
S'il faut fabriquer ce modèle, on parle plus volontiers de maître modèle ou master

Matrice :

cf Modèle

Mère :

cf Modèle

Moule : 

Un moule est un élément servant à la fabrication d'autres éléments par les techniques de moulage.
Le moule représente en creux la forme de l'objet que l'on désire obtenir. Ce moule est constitué d’un matériau qui varie en fonction de l’objet à obtenir, de sa complexité, du nombre d’exemplaires désirés et de son prix de revient.

Polymérisation :

Processus par lequel des molécules de petite taille appelées « monomères » sont réunies par des liaisons covalents pour donner un polymère, l’union de ces molécules.
Assemblage de plusieurs molécules identiques afin d’en former une plus grosse.

Polyester :

Nom générique des polymères dont la chaîne est formée par l'association de motifs reliés par des fonctions ester.

Résine thermodurcissable d'usage très courant dans l'industrie composite.
Ces résines ont une très bonne aptitude à imprégner les fibres de verre.

Polyuréthane :

Le polyuréthane, couramment appelé PU, fait partie de la grande famille diversifiée des polymères et des plastiques. La mousse PU est fabriquée par réaction chimique entre divers polyols et des di-isocyanates. Ces deux composants sont dérivés essentiellement de la chimie du pétrole.
Ces multiples combinaisons permettent la fabrication de nombreux produits de consommation courante ou à usage industriel. 
Ils sont utilisés pour les colles, peintures, élastomères caoutchoucs »),mousses, fibres. Ainsi, ces plastiques aux vastes applications sont utilisés dans un grand nombre d'industries.

Projection simultanée :

Ce procédé consiste à projeter soit la résine, soit des fibres coupées, soit simultanément résine et fibres dans un moule à l’aide du matériel adéquat.

Prototype :

premier exemplaire d’un produit industriel qui peut être réalisé pour :

  • valider les choix faits lors de la conception de l'ensemble échanger ou acquérir de l’expérience sur un concept ou produit matériel ;
  • préparer des données ou divers éléments de retour d'expérience utiles pour valider des hypothèses ;
  • élaborer de nouvelles formules de produits dans le cadre d'une démarche d'amélioration continue;
  • concevoir un cadre, des équipements ou structures nécessaires pour un procédé nouveau ;
  • préparer des spécifications techniques, etc.

Recyclable :

Procédé de traitement visant à réutiliser directement un déchet ou à réintroduire les matériaux qui en sont issus dans le cycle de production d’autres produits (en remplacement total ou partiel d’une matière première neuve). La recyclabilité implique l’existence d’une filière de récupération et de traitement du déchet concerné, ainsi que des débouchés pour les produits obtenus en fin de chaîne. Le recyclage permet de réduire les consommations de ressources naturelles et d’énergie.

Renforts :

Le renfort est l'armature reprenant l'essentiel des efforts mécaniques.

Les fibres possèdent généralement une bonne résistance à la traction mais une résistance faible à la compression.

Parmi les fibres les plus employées on peut citer :

Résine :

Une résine désigne un produit polymère (naturel, artificiel ou synthétique) qui est une matière de base pour fabriquer, par exemple, des matières plastiques, textiles, peintures (liquides ou en poudre), adhésifs, vernis, mousses de polymère. Elle peut être thermoplastique ou thermodurcissable.

Dans un matériau plastique renforcé, la résine, encore appelée matrice, très fluide ou très visqueuse, sert de liant pour faire la liaison entre les différentes particules du renfort, telles les fibres de verre ou les fibres végétales.

Il existe différents types de résine : les époxydes, les polyesters, les silicones, les polyuréthannes, les biosourcées

RTM (Resin Transfert Molding) :

C’est une technologie d’injection basse pression. Le moulage par injection de résine liquide est un procédé manuel ou semi-automatisé qui s’effectue entre un moule et un contre-moule rigides.
Les renforts, sous formes de mats, tissus ou préformés, sont placés dans l’entrefer du moule. Le moule est alors solidement fermé et la résine injectée à l’intérieur sous faible pression

Cette technique présente les avantages suivants :

  • On peut obtenir des lames avec un haut contenu en fibre et des volumes d’air très bas.
  • Bonnes conditions quant à la santé et sécurité et aussi vis-à-vis de l’environnement, étant donné qu’on travaille à moule fermé.
  • Les deux côtés de la pièce ont une surface lisse et un bon niveau de finition de surface (gel-coat).
     

Stratification au contact: 

Le moulage au contact ou stratification au contact est un procédé entièrement manuel de mise en forme de plastiques renforcés, à température ambiante et sans pression. Ce procédé est le premier à avoir été employé pour le moulage des résines polyesters insaturées renforcées. 

 

 

Des couches de renforts (sous forme de mats ou de tissus, de 25 à 45 % en poids) et de résine liquide catalysée sont déposées successivement sur le moule ; chaque couche est déposée manuellement, puis imprégnée de résine, à l'aide d'un rouleau, d'un pinceau, d'une brosse ou d'une raclette jusqu'à obtention de l'épaisseur finale désirée.